PROJET

La contribution de l'Ansa aux travaux du Haut Conseil du Travail Social

Adapter les interventions du travail social
Poignet de mains
Favoriser un cadre propice
Capitaliser les connaissances

Partenaire de la DGCS, l’Ansa apporte depuis plusieurs années son soutien au Haut Conseil du Travail Social, aussi bien dans sa démarche d’ancrage territorial que dans les travaux qu’il conduit.

Installé le 7 juillet 2016, le Haut Conseil du Travail Social – HCTS- vise à valoriser le travail social, animer la réflexion, produire des expertises, des recommandations et des avis sur les pratiques professionnelles ou sur les textes législatifs, ou encore élaborer des repères en matière d'éthique et de déontologie.

L'Ansa apporte depuis 2017 une contribution de nature méthodologique et thématique à plusieurs travaux et champs de réflexion et d’actions portés par le HCTS. Ainsi :

  • en 2017 et 2018, l'Ansa travaille aux côtés du Comité Ethique et Déontologie du Travail Social (CEDTS), mandaté par le Haut Conseil pour piloter une démarche de consensus sur le partage d’informations. Ainsi l'Ansa élabore des préconisations ou éléments de doctrine (en matière d'éthique et de déontologie du travail social, et de diffusion des bonnes pratiques professionnelles) et développe des espaces locaux de réflexion sur ce même sujet, anime le réseau de ses correspondants et élabore les outils nécessaires (fiches pratiques, chartes territoriales types ...).

 

  • en 2018 et 2019, le Haut conseil contribue à faire avancer la réflexion sur la place et le rôle des travailleurs sociaux qui sont confrontés aux difficultés des personnes accompagnées dans l’usage des outils numériques, ainsi que la manière d’intégrer ces outils dans leurs propres pratiques professionnelles dans le respect des orientations stratégiques arrêtées pour le travail social. L'Ansa est présente aux cotés du groupe de travail et de son président, Didier Dubasque, pour l’animation et la production d’éléments de référence aisément utilisables pour les travailleurs sociaux. La veille, le partage d’informations et l’intelligence collective de ce groupe de travail ont pu s’articuler avec  les travaux du Labo numérique et inclusion, mené par l’Ansa au même moment.

 

  • A compter de 2019, l'Ansa s’investit pleinement dans la dynamique d’ancrage territorial du Haut Conseil, en accompagnant une première phase de préfiguration des comités locaux du travail social et du développement social (CLTSDS), puis de leur développement dans les départements et régions françaises - voir focus ci dessous.

 

  • En 2020 et 2021, le partenariat au long cours tissé entre l'Ansa et le Haut Conseil s’est concrétisé tout particulièrement au travers d’une forte contribution méthodologique et une expertise thématique dans la rédaction du rapport "Le Travail Social au défi de la crise sanitaire", fruit d’un groupe de travail, conduit par Marie Paule Cols, sur l’impact de la crise sanitaire de la COVID-19 dans les organisations et les pratiques professionnelles des travailleurs sociaux.

 

 
  
🔎 Focus sur l’ancrage territorial du Haut Conseil du Travail Social :
Afin de promouvoir la concertation locale dans le secteur du travail social et de nourrir ses réflexions à partir des réalités locales, le HCTS a interrogé dès son installation les dynamiques de partage d’information. Une démarche, appuyée par l’Ansa, a été lancée pour identifier les problèmes rencontrés localement au travers d’un sondage et d’un groupe de travail dédié.
Cette dynamique d’ancrage territorial a été renforcée en 2018 dans le cadre de la préfiguration de comités locaux du travail social et du développement social (CLTSDS). Ces instances partenariales souples, prenant en compte les réalités et les spécificités locales, doivent permettre le partage des initiatives locales. L’Ansa a accompagné la mise en œuvre de ces comités sur quatre territoires, et identifié les leviers et les difficultés, dans une perspective d’essaimer largement la démarche selon différents modèles.  On comptait 11 CLTSDS en 2021.
Depuis, le HCTS poursuit cette dynamique en soutenant les territoires volontaires dans la constitution de comités locaux. De nouveaux projets ont ainsi émergé en 2020, notamment issus de la réflexion régionale portée par les groupes thématiques « formation travail social » de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté pour assurer la pérennité de la mobilisation des acteurs du travail social et de l’intervention sociale. Deux nouveaux comités locaux ont été récemment installés dans le Grand Est et en Ardèche et un troisième projet est en cours dans l’Yonne. L’Ansa contribue à l’animation de ce réseau de 13 CLTSDS et à sa mise en visibilité au cours de temps forts (séminaires de travail) et en appuyant la diffusion de ses travaux.

 

 

illustration Travail social

L'équipe

Valérie
Siraud
Sarah
THAU