PROJET

DIFFICULTÉ BUDGÉTAIRE : L’APPLICATION “PILOTE DÉPENSES” POUR SOUTENIR LES MÉNAGES

Gérer ses ressources
Pièces
Être connecté
Ordinateur
Favoriser un cadre propice

Un tiers des Français finit à découvert au moins une fois par an, et 1 personne sur 5 admettent l’être chaque mois, une situation qui s’aggrave considérablement avec la crise sociale et sanitaire en cours. Depuis le 26 janvier 2021, l’application Pilote Dépenses est disponible pour aider les ménages à suivre leur budget au quotidien.

pilote dépenses 1 pilote dépenses 2 pilote dépenses 3

 

Après avoir lancé en 2018 l’application « Pilote Budget » permettant de calculer son reste à vivre (montant disponible quand les charges fixes ont été retirées du revenu), l’Ansa a développé, aux côtés d’acteurs de l’inclusion bancaire, associatifs, publics et privés, une nouvelle application complémentaire, « Pilote Dépenses », pour suivre son budget en temps réel. Cet outil gratuit et confidentiel a été conçu pour aider les ménages à maîtriser leurs dépenses et éviter les fins de mois difficiles. Les utilisateurs pourront suivre, grâce à une jauge, l’évolution de leur reste à vivre au quotidien en rentrant chaque nouvelle dépense dans l’application.

Pilote Dépenses s’adresse à tous les particuliers, mais aussi aux professionnels et bénévoles qui peuvent utiliser cet outil de façon pédagogique, dans le cadre d’un accompagnement budgétaire.

 

« Cette application [...] peut être réellement bénéfique pour des personnes en difficultés financières qui n'ont souvent pas conscience que leurs dépenses dépassent largement ce qui leur reste en réalité. » Sarah, accompagnatrice sociale

 

Les applications Pilote Budget et Pilote Dépenses sont téléchargeables gratuitement sur Google Play et sur l’Apple Store.

 
 
Vanessa Ly, directrice des clientèles vulnérables, La Banque postale :
" Ces outils ont vu le jour pour permettre aux personnes en situation de difficulté financière de s’approprier la gestion de leur budget et de leurs dépenses, autour de leur « reste à vivre ». L’avantage de cette application c’est qu’elle est très simple en prise en main donc elle peut s’adresser directement aux personnes concernées et à leurs accompagnants. Les résultats sont très encourageants lorsque que l’on regarde les chiffres de téléchargements.
Ce succès on le doit à l’investissement de toutes les parties prenantes qui ont largement relayé le lancement. La vraie force de l’Ansa a été de pouvoir animer et fédérer ce collectif d’acteurs autour d’une ambition commune et de les faire travailler ensemble. On avait besoin d’un tiers de confiance légitime sur la question de l’équilibre budgétaire : la valeur ajoutée de l’Ansa c’est son expertise dans les champs de l’inclusion financière et de l’inclusion numérique. Cette capacité à faire le lien entre les deux a fait la force du projet. En effet, il fallait à la fois sensibiliser l’écosystème de l’inclusion numérique à l’importance de l’inclusion financière (qui est aussi essentiel que l’accès aux démarches administratives en ligne), et du côté des acteurs de l’inclusion financière, il fallait qu’ils comprennent que le numérique est un vrai levier d’autonomie.
La légitimité de l’Ansa tient aussi à son habitude de travailler avec les travailleurs sociaux, les bénévoles, les personnes concernées, qui lui confère une vraie maitrise du terrain. L’Ansa joue vraiment le rôle de catalyseur dans ce type de projet en mettant autour de la table les bonnes parties prenantes (assos, groupes bancaires…). Aujourd’hui on entame une nouvelle phase d’échanges pour poursuivre cette collaboration en 2022. Au-delà de la maintenance des outils en place nous souhaiterions aller plus loin autour de l’accompagnement budgétaire. L’Ansa a encore un rôle clé à jouer pour faire converger nos idées vers une ambition commune, qui ferait sens par rapport à ce qui a déjà été fait. "