illustration pour le type Nouvelle
Nouvelle
Inclusion numérique
Ordinateur

Lancement de l'étude « Numérique et fragilités humaines »

Contenu détaillé

Quels effets la crise sanitaire a-t-elle eu pour les publics en difficulté avec le numérique ? Quelles opportunités le numérique offre-t-il aux personnes en situation de précarité et les acteurs qui les accompagnent ?
 

La Fondation Sopra Steria – Institut de France et l’Ansa s’associent pour réaliser une étude pour présenter les opportunités que peut offrir le numérique pour les personnes en situation de précarité et les acteurs qui les accueillent et/ou les accompagnement (associations caritatives, acteurs de l’action sociale, opérateurs de services publics, etc.). Cette étude donnera lieu à un livre blanc : celui-ci mettra en avant les bonnes pratiques identifiées, les manques et perspectives de développement, sur le modèle du « call-to-action ».

 

Dans le contexte de crise sanitaire, nous identifions à la fois :

  • Un risque de précarisation des publics les plus en difficulté avec le numérique, du fait
    de la raréfaction de l’accès à des alternatives à la dématérialisation, telles que les lignes téléphoniques, les accueils physiques, etc. ;
  • Un contexte favorisant l’innovation et l’émergence de solutions numériques pouvant
    aider les personnes les plus en difficultés ;
  • Un renforcement des interactions entre numérique et action sociale, sous l’effet de la nécessité mais également des opportunités soulevées par ces nouveaux liens.

 

A travers cette étude, l’Ansa et la Fondation Sopra Steria cherchent à :

  • Documenter la place du numérique dans la vie des personnes en situation de précarité et les actions des intervenants (professionnels, bénévoles, citoyens) qui les aident en contexte de crise sanitaire, en identifiant notamment comment les outils numériques ont pu être mobilisés comme des leviers de résilience ;
  • Identifier les besoins d’accompagnement et d’outillage des intervenants de l’action sociale, pour mettre le numérique au service de la relation d’aide ; 
  • Répertorier les bonnes pratiques et outils mis en œuvre par les intervenants de l’action sociale, pour les valoriser et les diffuser largement : au-delà des outils numériques mis en œuvre, il s’agit de mettre en évidence l’émergence de postures nouvelles dans la relation d’aide et d’accompagnement des publics en situation de précarité.

 

Dans le cadre de cette étude, nous lançons un court sondage en ligne à destination des médiateurs numériques, des professionnels et des bénévoles de l'intervention sociale, des collectivités et opérateurs de services publics. 



 

numérique et fragilités