Une intervention globale de l'Ansa au titre du mal-logement...

La crise du logement frappe d’abord et avant tout les personnes pauvres et en situation d’exclusion. Il s’agit des 900 000 personnes dépourvues de logement personnel, mais aussi des 2,8 millions vivant dans des conditions très difficiles (logement surpeuplé, sans confort), des 3,6 millions en situation de précarité énergétique, et des 1,2 million ayant des impayés de loyers ou de charges. Afin d’apporter une réponse structurée à ces enjeux, l’Ansa intervient sur tous ces aspects du mal-logement.

Aussi, l’Ansa intervient dans le cadre de projets :

  • à destination des personnes sans domicile, qu’il s’agit de personnes sans-abris ou hébergées, afin de favoriser un accès rapide ou direct à un logement stable dans une approche « logement d’abord » ;
  • visant la prévention des expulsions locatives, afin d’éviter que ces personnes se trouvent, à leur tour, dépourvues de logement ;
  • à destination des personnes mal-logées, vivant dans des logements indignes ou en situation de précarité énergétique.

 

L’action dans le champ de l’hébergement et du logement exige un solide travail partenarial entre institutionnels, associations et bailleurs. L’Ansa accompagne l’ensemble de ces parties prenantes au titre de :

  • la co-construction et l’évaluation de projet innovants ;
  • l’essaimage et le changement d’échelle de bonnes pratiques, qu’il s’agisse des plateformes de précarité énergétique ou le logement d’abord ;
  • la capitalisation, sensibilisation et formation aux pratiques efficaces ;
  • la contribution au débat public.

 

...grâce à la mise en oeuvre du logement d’abord...

Aujourd’hui, les centres d’hébergement sont rapidement embolisés faute de pouvoir organiser des parcours rapides de la rue au logement. Pourtant, des expérimentations ont fait la preuve qu’il était possible, même pour les plus exclus (personnes souffrant de troubles psychiatriques ou d’addictions), d’accéder et de se maintenir dans un logement. Cela exige d’adapter les modalités d’orientation puis d’accompagnement, plutôt que d’attendre des personnes en situation de grande exclusion qu’elles soient adaptées aux dispositifs existants. Depuis 2011, l’Ansa se mobilise pour étendre ces approches dites « logement d’abord » qui permettent d’organiser le droit au logement pour tous.

 

...et au développement d'une approche transversale pour lutter contre la précarité énergétique.

Engagée sur cette problématique depuis 2010 – via notamment la mise en place puis l’essaimage de plateformes territoriales de lutte contre la précarité énergétique – l’Ansa préconise une réponse globale, intégrant les missions de diagnostic, d’accompagnement (social, budgétaire ou technique), d’aides au paiement des factures comme au traitement du bâti.

L’Ansa promeut également une approche transversale, prenant en compte les dispositifs de solidarité dans leur ensemble, que ce soit en matière de minima sociaux, d’aides au logement, d’inclusion financière, de procédures de surendettement, etc. Les solutions à mettre en œuvre couvrent en effet souvent un champ bien plus large que le seul domaine de la précarité énergétique et nécessitent l’implication d’acteurs publics comme privés.

Picto Accueil
/sites/default/files/2018-04/Home-picto-thematiques-logement.png

Le SIAO organise le premier séminaire sur le thème du Logement d’abord dans le Gard

Contenu détaillé

En lien

Un colloque sur les nouvelles façons d'habiter dans les vieillesses

Contenu détaillé

En lien

L’Ansa ❤ les SIAO

Contenu détaillé

En lien

PROJET

Bilan un an après la réforme du FNAVDL sur le volet « bailleurs »

En 2020, le programme d’accompagnement vers et dans le logement (AVDL) porté par l’Etat se restructure en intégrant le programme « Hlm accompagnés ». Le nouveau programme (FNAVDL) dispose de 15 millions d’euros de moyens complémentaires grâce à un apport des organismes via la Caisse de Garantie du Logement Locatif Social (CGLLS).

En lien

PROJET

Evaluation du dispositif Logement d’abord de l’Eurométropole de Strasbourg

Cette expérimentation est mise en œuvre avec quatre associations partenaires, dans le but d’accompagner une cohorte de 70 personnes sur deux ans.

En lien

PROJET

Accompagnement de la Fondation du domicile

La Fondation du domicile, fondée en 2015, s’intéresse à la notion de domicile en tant qu’espace intervenant à la croisée de deux dynamiques : il est d’une part un lieu refuge pour ses habitants dont il est nécessaire de préserver l’intégrité, d’autre part un territoire d’exercice de la citoyenneté, de lien social, de participation, qu’il convient d’ouvrir au monde. 

En lien

PROJET

Appui à la Communauté d’Agglomération de l’Espace Sud Martinique dans l’évaluation de son plan local du Logement d'abord

 

La Communauté d’Agglomération de l’Espace Sud Martinique a été retenue comme territoire de mise en œuvre accélérée du Logement d'abord au terme du second appel à manifestation d’intérêt engagé par la Dihal en 2021. Le projet développé par la CAESM vise à répondre aux besoins des personnes privées de domicile dans le respect des principes du Logement d'abord. 

 

En lien

Publication de l’enquête nationale Accueils de jour 2021

Contenu détaillé

En lien

Recherche-action « La place du logement d'insertion dans les SIAO" : Renforcer les liens pour loger davantage de personnes en difficulté

Contenu détaillé

En lien

PROJET

Déploiement du « kit opérationnel » sur l’accompagnement vers et dans le logement (AVDL)

En 2020, le programme d’accompagnement vers et dans le logement (AVDL) se restructure en intégrant le programme « Hlm accompagnés », porté notamment par l’Union sociale pour l’habitat (USH).

En lien