Une intervention globale de l'Ansa au titre du mal-logement...

La crise du logement frappe d’abord et avant tout les personnes pauvres et en situation d’exclusion. Il s’agit des 900 000 personnes dépourvues de logement personnel, mais aussi des 2,8 millions vivant dans des conditions très difficiles (logement surpeuplé, sans confort), des 3,6 millions en situation de précarité énergétique, et des 1,2 million ayant des impayés de loyers ou de charges. Afin d’apporter une réponse structurée à ces enjeux, l’Ansa intervient sur tous ces aspects du mal-logement.

Aussi, l’Ansa intervient dans le cadre de projets :

  • à destination des personnes sans domicile, qu’il s’agit de personnes sans-abris ou hébergées, afin de favoriser un accès rapide ou direct à un logement stable dans une approche « logement d’abord » ;
  • visant la prévention des expulsions locatives, afin d’éviter que ces personnes se trouvent, à leur tour, dépourvues de logement ;
  • à destination des personnes mal-logées, vivant dans des logements indignes ou en situation de précarité énergétique.

 

L’action dans le champ de l’hébergement et du logement exige un solide travail partenarial entre institutionnels, associations et bailleurs. L’Ansa accompagne l’ensemble de ces parties prenantes au titre de :

  • la co-construction et l’évaluation de projet innovants ;
  • l’essaimage et le changement d’échelle de bonnes pratiques, qu’il s’agisse des plateformes de précarité énergétique ou le logement d’abord ;
  • la capitalisation, sensibilisation et formation aux pratiques efficaces ;
  • la contribution au débat public.

 

...grâce à la mise en oeuvre du logement d’abord...

Aujourd’hui, les centres d’hébergement sont rapidement embolisés faute de pouvoir organiser des parcours rapides de la rue au logement. Pourtant, des expérimentations ont fait la preuve qu’il était possible, même pour les plus exclus (personnes souffrant de troubles psychiatriques ou d’addictions), d’accéder et de se maintenir dans un logement. Cela exige d’adapter les modalités d’orientation puis d’accompagnement, plutôt que d’attendre des personnes en situation de grande exclusion qu’elles soient adaptées aux dispositifs existants. Depuis 2011, l’Ansa se mobilise pour étendre ces approches dites « logement d’abord » qui permettent d’organiser le droit au logement pour tous.

 

...et au développement d'une approche transversale pour lutter contre la précarité énergétique.

Engagée sur cette problématique depuis 2010 – via notamment la mise en place puis l’essaimage de plateformes territoriales de lutte contre la précarité énergétique – l’Ansa préconise une réponse globale, intégrant les missions de diagnostic, d’accompagnement (social, budgétaire ou technique), d’aides au paiement des factures comme au traitement du bâti.

L’Ansa promeut également une approche transversale, prenant en compte les dispositifs de solidarité dans leur ensemble, que ce soit en matière de minima sociaux, d’aides au logement, d’inclusion financière, de procédures de surendettement, etc. Les solutions à mettre en œuvre couvrent en effet souvent un champ bien plus large que le seul domaine de la précarité énergétique et nécessitent l’implication d’acteurs publics comme privés.

Picto Accueil
/sites/default/files/2018-04/Home-picto-thematiques-logement.png
Publication d’une enquête nationale sur les SIAO Webmaster_2 jeu 08/10/2020 - 13:03
Six mois après son lancement, où en est la recherche-action participative « Habiter autrement pour bien vieillir » ? Webmaster_2 lun 20/04/2020 - 15:14
Solidarité et Covid-19 : Soliguide répertorie les structures d'aide ouvertes pendant la crise Webmaster_2 jeu 02/04/2020 - 14:49
Enquête nationale sur les SIAO Webmaster_2 lun 16/03/2020 - 16:19

Les Services intégrés d’accueil et d’orientation (SIAO) jouent un rôle central dans la prise en charge des personnes sans domicile fixe, avec des responsabilités confirmées par la loi Alur en termes d’orientation des personnes, mais aussi d’observation sociale ou encore de coordination des acteurs. La réaffirmation de l’importance des missions des SIAO dans le cadre du plan quinquennal pour le logement d’abord amène à s’interroger sur les facteurs de réussite de ces structures.

Logement, Santé, Animation régionale : Les pratiques inspirantes des SIAO Webmaster_2 lun 09/03/2020 - 15:57

Les Services intégrés d’accueil et d’orientation (SIAO), apparus en 2010, visent à la mise en réseau des différents dispositifs d’accueil, d’hébergement, d’insertion et d’accès au logement pour favoriser la transition de l’urgence vers l’insertion et garantir la nécessaire fluidité vers le logement. Leur place est consolidée par la loi Alur, en 2014, qui pose le principe d’un SIAO unique par département, compétent pour toutes les demandes d’hébergement d’urgence et d’insertion.

Recherche-action participative « Habiter autrement pour bien vieillir » avec l’Association Hal’âge Webmaster_2 jeu 07/11/2019 - 11:40

Le vieillissement de la population est un défi majeur à relever pour l’ensemble de notre société. En France, la proportion de personnes âgées de 60 ans et plus est passée de 1 sur 5 en 2005 à 1 sur 4 en 2017 ; cette proportion devrait être de 1 sur 3 en 2050.

« Strasbourg, métropole logement d’abord » : publication du rapport ! Webmaster_2 ven 19/10/2018 - 14:15
L’Ansa met son expertise au service de deux problématiques actuelles : l’insertion professionnelle et la précarité énergétique. Webmaster_2 ven 07/09/2018 - 14:02
Les Labos de l'Ansa : « Habitat et Insertion » et « Précarité Énergétique » Webmaster_2 ven 17/08/2018 - 14:09

Les Labos de l’Ansa rassemblent institutionnels, usagers, chercheurs et praticiens. Ces rencontres participent au développement ou à l’essaimage d’initiatives innovantes et peuvent déboucher sur l’incubation d’expérimentations sociales, sur le modèle de la recherche-action.

Agir ensemble sur son projet professionnel : un accompagnement collectif vers l'emploi et la formation Webmaster_2 jeu 09/08/2018 - 16:01

Une « couveuse » de projets socioprofessionnels. Telle est la vocation du programme d’insertion initié par l’ACSC au début de l’année 2013 dans huit centres d’hébergement avec l’appui de l’Ansa, qui a également été chargée d’évaluer l’impact du dispositif.