PROJET

Logement d'abord : évaluation de deux dispositifs dans la Sarthe

Logement et hébergement
Maison
Évaluer

De 2018 à 2020 l’Ansa a participé à l’évaluation de deux dispositifs portés par les résidences sociales Nelson Mandela dans la Sarthe, et renforcés dans le cadre du Logement d’abord. Ce bilan permet à la fois d’analyser le fonctionnement de ces résidences et d’interroger leur efficacité, mais également de tirer des enseignements généraux concernant le Plan quinquennal. 

En 2018 le département de la Sarthe est retenu comme territoire de mise en œuvre accélérée du Logement d’abord. Dans ce cadre, de nombreuses actions sont déployées parmi lesquelles le renforcement de dispositifs menés  au sein des résidences sociales Nelson Mandela. Ces résidences, Jeunes (RSJ) et Famille (RSF), proposent une solution de « logement accompagné », c’est-à-dire l’accès à un logement et à un accompagnement social, pour des publics en situation de mal-logement et ayant peu ou pas de ressources. 

Les aides reçues dans le cadre du Logement d’abord visent :

  • Le renforcement d’un dispositif favorisant la logique de parcours résidentiel des jeunes par l’équipe des résidences sociales jeunes ;
  • L’élargissement d’un dispositif de location-sous location en logement diffus pour des familles avec peu ou pas de ressources notamment des familles migrantes régularisées ou réfugiées sur Le Mans Métropole, Sablé-sur-Sarthe, la Flèche, Mamers, par l’équipe des résidences sociales familles.

 

Ces dispositifs reposent sur trois principales innovations relatives à l’offre classique en résidences sociales semi-collectives : l’accès à un logement en diffus (ayant le statut de résidence sociale) ; l’accès à un accompagnement renforcé ; et l’adaptation aux revenus des ménages.

 

L’évaluation menée par l’Ansa, entre septembre 2018 et septembre 2019, s’attache à :

  • Comprendre la mise en œuvre des dispositifs : Quelles sont les modalités de mise en œuvre du dispositif ? Quels sont les défis et contraintes rencontrées et quelles sont les conditions de réussite du dispositif ? Quel est le degré de fidélité du service au modèle logement d’abord ?
  • Analyser leur pertinence : Quel sont les parcours et les besoins des personnes concernées ? Est-ce que les dispositifs semblent apporter une réponse pertinente et adaptée aux besoins des personnes ?
  • Rendre compte de leur efficacité : Quels sont les effets du projet sur la vie des résidents, en matière d’accès et de maintien dans le logement, d’insertion professionnelle, d’insertion sociale, d’intégration et de santé ?
  • Tirer des enseignements généraux dans le cadre du Plan quinquennal du logement d’abord et identifier des pistes d’améliorations pour ces dispositifs.

 

Pour cela, l’Ansa s’est appuyée sur :

  • Des entretiens collectifs et individuels avec les professionnels et la direction de l’association
  • Une enquête menée auprès des résidents des deux dispositifs au travers d’un questionnaire administré tous les six mois portant sur des items comme l’accès au logement, l’emploi, les ressources, la santé, etc.
  • Des entretiens individuels auprès de 10 ménages des résidences sociales Famille et Jeunes au début de la mise en place du projet, et un an après