illustration pour le type Nouvelle
Nouvelle
Se loger
Maison

L’Ansa ❤ les SIAO

Contenu détaillé

 

Une réforme attendue pour les SIAO

L’instruction du 6 avril 2022 renouvelle profondément le cadre d’intervention des SIAO. Affirmation du pilotage de l’Etat, ouverture de la gouvernance, opérationnalisation de la philosophie du Logement d'abord avec l’orientation par défaut vers le logement des ménages éligibles, renforcement des liens partenariaux (santé, asile, violences conjugales, publics jeunes, etc.), effort accru pour la coordination de la veille sociale… Des orientations affirmées pour la première fois avec autant de clarté, accompagnées d’outils à vocation pratique.

Elles visent à faire du SIAO les pivots du Service public de la rue au logement (SPRL), nouveau cadre d’action de la politique du Logement d’abord conduite par la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (Dihal).

Pour mieux comprendre la rupture introduite par ce texte, un retour en arrière s’impose.

 

Rembobinons un peu

Les services d’information, d’accueil et orientation (SIAO) ont été créé en 2010 pour coordonner les actions des acteurs intervenant à l’échelle départementale afin de répondre aux besoins des personnes sans domicile ou risquant de le perdre, simplifier leurs démarches et favoriser la mobilisation de solutions adaptées et durables.

Comment un dispositif imaginé il y a plus de 10 ans dans un autre contexte de politique publique, celui de la « refondation du secteur de l’accueil, de l’hébergement et de l’insertion » peut-il être toujours d’actualité à l’heure du Logement d'abord ?

Parce que les objectifs de recherche d’équité pour les personnes et d’efficacité pour les professionnels le sont aussi, parce que les SIAO ont apporté sur leur territoire la preuve de la pertinence de leur intervention, mais aussi parce que les enjeux d’il y a 10 ans sont toujours prégnants : une segmentation très importante du secteur, une connaissance imparfaite des (nombreux) dispositifs parmi les (tout aussi nombreux) interlocuteurs des ménages induisant des risques de rupture de parcours, et surtout un nombre toujours très important de personnes à la rue.

 

Quels enjeux pour les SIAO dans cette transformation ?

Harmoniser les pratiques et organisations à l’échelle nationale : l’enquête menée par l’Ansa en 2018 donnait à voir la très grande hétérogénéité dans l’organisation, le fonctionnement et surtout le périmètre des missions investies par les SIAO. Aller vers une plus grande harmonisation n’implique pas de standardiser, mais permet de disposer de points de repères pour mieux analyser sa position, facilite le partage de pratiques inspirantes et renforce l’équité dans la réponse apportée aux personnes sans domicile.

Acter la file active unique en luttant contre la distinction historique entre l’urgence et l’insertion : depuis la loi ALUR consacrant le SIAO unique à l’échelle départementale en 2014, les SIAO travaillent à revoir leur organisation pour sortir des silos et créer des passerelles entre le 115 et l’insertion. Pour autant, cette distinction est encore souvent prégnante et freine la construction de parcours dans le temps pour les ménages, en consacrant des filières de traitement distinctes.

Engager les parcours dès la rue avec les acteurs de la veille sociale : les accueils de jour et les maraudes sont quotidiennement en contact avec des personnes à la rue. Or, le lien avec le SIAO, et partant la possibilité d’accéder à un travailleur social, d’engager des démarches administratives, dont des demandes d’accès au logement, n’est pas toujours activé depuis ces structures, pour différentes raisons. Le renforcement de la coordination avec les dispositifs de veille sociale apparaît donc aujourd'hui comme un levier essentiel pour le déploiement du Logement d’abord.

Disposer du soutien de l’Etat pour conforter la légitimité de leur intervention : les SIAO occupent une position charnière, à l’interface entre l’Etat qui édicte et pilote la politique publique, et les associations chargées de la mettre en œuvre. Le soutien affirmé des services déconcentrés de l’Etat est indispensable affirmer la légitimité locale de l’intervention du SIAO, parfois encore perçus comme un échelon « de plus » dans le traitement des situations des personnes, mais aussi sa pertinence.

Assurer une vraie participation des personnes concernées : souvent évoquée, mais insuffisamment mise en œuvre, la participation des personnes concernées est l’arlésienne des politiques sociales. Ce constat révèle en creux notre difficulté à sortir de la complexité des dispositifs et à faire confiance aux personnes pour exprimer un point de vue constructif sur les politiques publiques qui les concernent.

 

 

Quelles interventions de l’Ansa ?

  • Nos interventions récentes
    • Appui à la Dihal dans le déploiement de l’Acte II du plan quinquennal pour le Logement d'abord 
    • Diagnostic du fonctionnement et de l’organisation du SIAO (MVS, Loire-Atlantique)
    • Appui à l’évolution du SIAO (Gard)
    • Animation régionale du club régional des SIAO (Comité SIAO PACA)

 

Photo illustrative SIAO