Mettre en place une stratégie collective...

La mobilisation collective et articulée de l’ensemble des acteurs de la solidarité, publics comme privés, constitue un enjeu de taille afin de garantir une efficacité des actions et dispositifs développés.

Quelles que soient les thématiques ou politiques à l’œuvre, les enjeux de l’interconnaissance entre les acteurs, leur capacité à travailler ensemble, l’articulation des interventions, la participation des personnes concernées, la simplification de la gouvernance des politiques de solidarité (optimisation des différentes commissions stratégiques /de pilotage), apparaissent comme des facteurs déterminants de la bonne conduite de chaque projet. Ces questions sont valables également pour les politiques solidaires déployées par les entreprises, les associations ou les fondations.

L’intervention de l’Ansa porte sur la transformation des pratiques et des organisations, avec un apport méthodologique accru en termes d’échanges de pratiques, d’animation de réseau, de mobilisation des parties prenantes (et notamment des publics), de conseil et de construction d’outils. Il s’agit ainsi d’organiser une stratégie collective permettant d’apporter une réponse efficace, lisible et décloisonnée.

 

... en favorisant la participation des personnes concernées

Associer les publics à la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des dispositifs et politiques publiques dont ils sont les destinataires est un principe d’action promu par l’Ansa et dont nous constatons, projet après projet, toute la pertinence et la portée. La participation favorise en effet la qualité et l'efficacité du changement en permettant d’adapter les dispositifs, les projets et les politiques publiques aux besoins des destinataires. De même, associer les personnes aux évolutions qui les concernent doit permettre de leur donner une nouvelle place en tant qu’acteurs de leur parcours d’insertion. Le principe de participation infuse ainsi nos actions, inspirant notre méthodologie et notre approche.

L’Ansa met son expertise en matière de participation au service d’acteurs désireux de s’engager dans cette démarche (collectivités locales, services de l’État, associations ou entreprises) à travers :

  • l’accompagnement pédagogique des publics et l’animation de concertations ;
  • l’appui à la mise en place de dispositifs participatifs et d’actions visant le développement du pouvoir d’agir ;
  • la mise à disposition d’outils et la formation des acteurs, notamment dans le cadre de techniques d’animation favorisant la participation de tous.

 

L’Ansa adapte son accompagnement aux projets et aux acteurs, propose des méthodologies permettant de favoriser l’expression des savoirs de chacun, en vue de faire évoluer les représentations de tous : personnes accompagnées, bénévoles, travailleurs sociaux ou encore élus.

Picto Accueil
/sites/default/files/2018-04/Home-picto-thematiques-egalite_0.png

Revue succincte d’activité de l’association – n°4 (février 2008)

Contenu détaillé

En lien

Revue succincte d’activité de l’association – n°2 (décembre 2006)

Contenu détaillé

En lien

Revue de presse : Expérimentation sociale, de la théorie à la pratique

Contenu détaillé

En lien

L’expérimentation sociale à l’épreuve du terrain 

Contenu détaillé

En lien

Conférence nationale de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion

Contenu détaillé

En lien

Quel budget minimum pour participer à la vie sociale ?

Contenu détaillé

En lien

PROJET

Pour des politiques fondées sur la preuve en France

L’Ansa a investigué au cours de l’année 2016 le modèle des What Works Centres britanniques. Ces neuf instances thématiques – conçues comme de véritables leviers de capitalisation, diffusion, appropriation et utilisation des savoirs produits lors de travaux d’évaluation – poursuivent l’objectif de permettre aux politiques publiques de se nourrir davantage de « ce qui marche » vraiment.

En lien

PROJET

Kit de la participation citoyenne

Publié en 2016, le kit de la participation citoyenne répond à un besoin exprimé par de nombreux acteurs souhaitant favoriser la participation des personnes aux politiques de solidarité.

PROJET

8e Collège du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE)

Le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE) a mis en place en mai 2012, d’abord à titre expérimental, un collège composé de personnes en situation de pauvreté ou de précarité afin d’intensifier la participation de ces personnes et de prendre en compte leurs avis lors de l’élaboration, de la mise en œuvre et de l’évaluation des politiques publiques en matière de lutte contre l’exclusion.

À l’issue de la période d’expérimentation, le 8e Collège a été évalué puis pérennisé. Depuis 2014, il fait donc partie intégrante du CNLE.

En lien