Pratiques et aides sociales

Le travail social, ainsi que les aides et prestations sociales, sont de plus en plus impactés par des transformations et des enjeux à la fois sociétaux, économiques et politiques : crise économique, évolutions législatives et technologiques, injonctions plus fortes des pouvoirs publics quant à la démarche qualité, optimisation des dépenses, innovation sociale. Le domaine de l’action sociale doit par conséquent s’adapter à une demande sociale accrue et diversifiée, de nouveaux outils, de nouvelles missions, de nouveaux interlocuteurs et partenaires.

À ce titre, l’Ansa mobilise son expertise pour organiser des réflexions stratégiques, en accompagnant les directions centrales ou les ministères publics et instances nationales et en mobilisant, sur le terrain, les différents services et professionnels dans une dynamique de remontée ou descente d’information.

 

L’Ansa accompagne ainsi la transformation des pratiques et des organisations, via sa participation aux réflexions nationales sur le travail social et sur les aides sociales. Elle intervient également auprès des professionnels de l’action sociale dans le cadre de missions variées (évaluation, audit, accompagnement au changement, formation, etc. pour lesquelles l’évolution des pratiques est sous-jacente et souvent requestionnée.

 

RSA et minima sociaux

Les minimas sociaux sont des piliers majeurs des politiques de solidarité.

De 2006 à 2008, l’Ansa a pleinement participé à l’émergence puis la concrétisation du RSA, accompagnant 33 départements (dont DOM-COM) dans la mise en place de leur dispositif au moment de son expérimentation et/ou de sa généralisation. Au niveau national, l’Ansa a appuyé l’État en participant activement aux travaux du Comité national d’évaluation et au plan de simplification du RSA.

Par la suite, l’action de l’Ansa s’est notamment portée sur la formations des acteurs, la mutualisation des bonnes pratiques, le développement de plateformes RSA ou d’accompagnement de démarches de participation des bénéficiaires.

Aujourd’hui, l’Ansa continue de s’investir sur le sujet des minimas sociaux en adaptant son action aux enjeux actuels. L’association est ainsi souvent partie prenante des réflexions locales, nationales ou européennes sur les minima sociaux, leurs capacités à répondre aux besoins de la société, sur la problématique du non recours et, plus globalement, sur leurs profondes transformations.

L’Ansa rejoint d’ailleurs plusieurs des axes d’amélioration prônés dans le rapport Christophe Sirugue d’avril 2016 « Repenser les minima sociaux : vers une couverture socle commune », pour lequel elle avait été auditionnée, comme le décloisonnement et la simplification du système des minima sociaux ou bien l’amélioration de l’organisation et de la gouvernance des politiques nationale et territoriale.

Picto Accueil
/sites/default/files/2018-04/Home-picto-thematiques-protection.png
Réseau européen pour le revenu minimum européen (EMIN) Webmaster_1 jeu 15/03/2018 - 13:09

EMIN, à l’échelle européenne
Réunissant experts, professionnels, universitaires, usagers et membres du réseau européen anti pauvreté (EAPN) de 31 pays européens, le projet EMIN (European minimum income network) vise à construire un consensus autour de la mise en œuvre de revenus minimum adaptés dans tous les États membres de l’Union européenne.

Premier accueil social inconditionnel de proximité Webmaster_1 mer 07/03/2018 - 16:03

Le principe d’un « premier accueil social inconditionnel de proximité » a été pensé pour améliorer l’accessibilité des services et faciliter l’accompagnement des publics en difficulté.

L’Ansa a accompagné la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et l’Association nationale des directeurs d’action sociale et de santé des départements et des métropoles (Andass) dans l’élaboration d’un guide destiné à appuyer les acteurs locaux dans la mise en œuvre sur le terrain de ce premier accueil.