PROJET

Expérimentation sociale européenne : SIMS Easy Budget

Inclusion financière
Pièces
Créer les conditions d’une expérimentation réussie sur la durée

Éducation financière : Social Innovation in Micro-Savings (SIMS) EasyBudget.

Projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre du programme PROGRESS (2007-2013)

Et si l’éducation financière était un levier de prévention efficace pour lutter contre le surendettement et organiser le recours à l’épargne ? Comment mesurer l’efficacité d’une telle action ? Quel est l’impact de l’éducation financière sur les comportements budgétaires des ménages ?

C’est pour apporter des éléments de réponse à cette question que l’Ansa a lancé en 2011 une expérimentation sociale dans le domaine de l’éducation financière. Le projet a été clôturé en septembre 2013 à Bruxelles, l'occasion pour tous les partenaires de présenter le bilan de cette expérimentation et les différentes perspectives qui peuvent être tracées.

Le contexte
Depuis quelques années, un nombre croissant de ménages, et pas seulement les plus pauvres, rencontrent des difficultés pour « boucler les fins de mois ». Les indicateurs sont alarmants : forte augmentation des demandes d’aides sociales, des impayés de loyers de plus de 2 mois (+ 96% en 4 ans dans le parc privé), du nombre de dossiers de surendettement (+ 58% entre 2001 et 2010), etc.

Pour de nombreux acteurs (établissements bancaires, intervenants sociaux,…), le manque de connaissances des enjeux d’un budget ou du fonctionnement des produits bancaires expliquerait une part de ces difficultés. Aujourd’hui, chaque ménage gère un budget et doit faire des arbitrages réguliers entre consommation, épargne, recours au crédit, etc. De même, 99% des ménages français ont un compte bancaire (compte courant ou livret A) et la plupart d’entre eux utilise d’autres produits bancaires – moyens de paiements, produits d’épargne et de crédit.
 
L’expérimentation
L’Ansa a co-construit avec une vingtaine de partenaires français (centres de formation d’apprentis, banques, associations, institutions publiques) et dispensé avec Finances et Pédagogie quatre modules d’éducation financière sur la gestion du budget, la relation à la banque, le crédit, l’épargne et l’assurance auprès de 250 jeunes en apprentissage. L’impact de ces formations a pu être mesuré grâce à des questionnaires réalisés avant et après, et mis en regard avec les résultats de ceux réalisés auprès de 250 autres apprentis n’ayant pas reçu les formations.

L’évaluation de l’expérimentation, réalisée par le Crédoc, a pointé certains effets positifs comme une bonne adhésion au programme de la part des bénéficiaires ou une vigilance accrue à l’égard de la gestion du budget, de l’épargne et du crédit.

S’appuyant sur l’expérience du projet et son évaluation, l’Ansa et ses partenaires français ont formulé trois grandes recommandations nationales :

  • généraliser l’éducation financière en lien avec le cursus scolaire pour mieux préparer les jeunes à entrer dans la vie professionnelle,
  • généraliser l’éducation financière des populations les plus fragiles,
  • développer pour ces publics une offre de services financiers adaptée.

Témoignages vidéo des bénéficiaires de l'expérimentation

Interview de Sylvie Hanocq, responsable de projet à l'Ansa

Cette expérimentation fait partie du projet européen « Innovation sociale et apprentissage mutuel sur la micro-épargne en Europe » qui regroupe quatre structures en Belgique, au Royaume-Uni, en Hongrie, en France et a été sélectionné par la Commission européenne dans le cadre de l’appel à propositions Progress (2007-2013). Cet appel à proposition s’inscrit dans la stratégie pour 2020 de l’Union européenne, fortement orientée vers la promotion de l’innovation sociale comme nouvelle réponse aux besoins sociaux.

 

Partenaires du projet

Principaux soutiens financiers
Le projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre du programme PROGRESS (2007-2013) ; la Direction générale de la cohésion sociale / ministère des Solidarités et de la Santé) ; association Finances et Pédagogie

Autres partenaires financiers
La Banque de France, la Fédération bancaire française, BNP Paribas et la Fondation Cetelem pour l’éducation budgétaire, la Confédération nationale du crédit mutuel, le Crédit coopératif, la Fédération nationale des caisses d’épargne, HSBC, la Société générale, la Banque postale et le Crédit municipal de Paris.

Partenaires institutionnels et associatifs
Le ministère de l’Éducation nationale, la Caisse des dépôts et consignations, Assemblée des chambres françaises de commerce et d’industrie (ACFCI) et Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCM), la Fédération nationale des associations Crésus, l'Institut pour l'éducation financière du public (IEFP), le Secours catholique

Partenaires opérationnels
Les cinq CFA partenaires, sur tout le territoire en France et les formateurs de Finances et Pédagogie

SIMS

L'équipe

Sylvie
Hanocq

Les partenaires

Drapeau Européen

Commission européenne

Logo Association Finances et Pédagogie

Association Finances et Pédagogie

Direction générale de la Cohésion sociale du ministère des Solidarités et de la Santé

Direction générale de la cohésion sociale / ministère des Solidarités et de la Santé