illustration pour le type Nouvelle
Nouvelle
Petite enfance, égalité des chances
Des livres et des lettres

Jeux d’enfants : près de 20 crèches s’engagent pour l’égalité des chances

Contenu détaillé

Mise en place d’une stratégie de conduite du changement pour multiplier l’impact de l’approche

En France, 1 enfant sur 5 est pauvre. Cette fragilité se répercute sur les conditions d’apprentissage dès avant l’arrivée à l’école. Si les inégalités se jouent très tôt, il est pourtant possible de les prévenir en intervenant dès le plus jeune âge. L’approche Jeux d’enfants, testée aux Etats-Unis puis au Québec, repérée par Terra nova dans le rapport « Investissons dans le petite enfance. L'égalité des chances se joue avant la maternelle », a ainsi fait la preuve qu’il était possible de répondre à ce défi. C’est pourquoi l’Ansa en accompagne l’extension en France depuis 2016.

L’individualisation de la relation est au cœur de Jeux d’enfants. L’approche est mise en œuvre par des professionnels de crèche ou de maternelle (0-5 ans). Ils observent chaque tout petit pour tenir compte au mieux de son étape de développement dans les activités qui vont lui être proposées. Des jeux adaptés lui sont ensuite proposés en fonction. Les équipes sont aussi outillées pour échanger sur cette pratique avec les familles. Les parents intéressés peuvent ainsi s’en approprier des éléments et démultiplier l’impact préventif de cette approche.

En 2019, l’Ansa renforce l’appropriation de Jeux d’enfants. Nous accompagnons la mise en place d’une stratégie de conduite du changement adaptée à chacune des 20 crèches impliquées. Nous appuyons aussi l’animation de ce réseau de crèches par nos partenaires nationaux engagés dans l’extension de Jeux d’enfants en France : Générations mutualistes, Auteuil petite enfance et, au Québec, le Cégep de Saint-Jérôme.

En savoir plus : 

L'approche Jeux d'enfants
Logo Apprentis d'Auteuil
Logo Génération Mutualistes
Cégep de Saint-Jérome